Secteurs d'intervention

HAZEBROUCK et ses environs

Les services des ambulances Schoonheere à votre dispositions dans les Flandres.

Les ambulances Schoonheere à Hazebrouck vous assurent de leur expérience et leur sérieux tout au long de votre prise en charge.

Deux adresses pour mieux vous servir :

Les ambulances Schoonheere à Hazebrouck
45, bd de l'Abbé lemire
59190 HAZEBROUCK
Tél. 03 28 41 81 12
Fax 03 28 49 58 62
E-mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Les ambulances Schoonheere à Vieux Berquin
105, rue d'Estaires
59232 Vieux Berquin
Tél. 03 28 42 76 16
E-mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 


 

Les Flandres

La Flandre française consiste, traditionnellement, en la moitié nord du département du Nord, c'est-à-dire des arrondissements de Dunkerque et de Lille (surnommée « la Capitale des Flandres »), et d'une partie de l'arrondissement de Douai, ville où se situait le Parlement de Flandre sous l'Ancien Régime. Le sud du Douaisis et la Scarpe sont des limites naturelles au sud du comté de Flandre, et donc de la Flandre française actuelle, même si une ville comme Saint-Amand-les-Eaux se revendique aujourd'hui davantage du Hainaut.

En revanche, pour des raisons historiques et politiques très anciennes, aujourd'hui les limites de la Flandre française évoluent encore, même au-delà du département du Nord. Aujourd'hui 4 communes du Pas-de-Calais se revendiquent davantage de la tradition flamande romane: Fleurbaix, Laventie, Lestrem et Sailly-sur-la-Lys, qui font respectivement partie des communautés de communes de Flandre Lys et des Monts de Flandre - Plaine de la Lys. En effet, sur le plan politique, du IXe au XVIe siècle c'est tout le comté de Flandre qui faisait partie du royaume de France, et jusqu'au XIIIe siècle le comté englobait le territoire de l'actuelle région Nord-Pas de Calais moins la partie à l'est de l'Escaut. Le comte de Flandre était un des 12 pairs primitifs du Royaume de France, institués à l'époque capétienne.

En revanche, jusqu'aux VIIe-VIIIe siècles, l'ouest de l'actuel Pas-de-Calais (ouest de l'Artois, Boulonnais) était de langue thioise (bas-francique, ancêtre du flamand) mais la région a très tôt été picardisée, dès les VIIIe-IXe siècles. Malgré cette francisation précoce la toponymie flamande est restée nombreuse dans le Pas-de-Calais (par exemple Équihen-Plage, Nortkerque, Sangatte, Westrehem, Wicquinghem, Wissant, etc).

Par conséquent la Flandre française résulte essentiellement de la reconquête du sud du comté de Flandre par la France au XVIIe siècle. Depuis Louis XIV et jusqu'à la Révolution, la Province française de Flandre(s) occupait l'actuel territoire du département du Nord, et incluait aussi le Hainaut français et le Cambrésis.

En revanche, avant la Révolution, en plus des provinces, qui étaient des divisions territoriales juridiques et coutumières, il existait en parallèle un découpage fiscal et politique: les généralités. La généralité de Lille, appelée également « Généralité de Flandre(s) et d'Artois », était constituée de deux « pays d'élection » (ou « Élection »): la Flandre wallonne, dont la capitale était Lille, et la Flandre maritime, dont la capitale était Cassel. La généralité de Lille incluait aussi la province d'Artois mais n'incluait ni le Hainaut français ni le Cambrésis, qui faisaient partie de la généralité de Valenciennes.

En 1789, juste avant l'abolition des provinces, la Flandre française avait une superficie de 2,621 km2. Au 1er janvier 2008, 1.733.184 personnes vivaient sur ce territoire de 2,607 km2, soit une densité de population de 661 hab/km², parmi les plus élevées en France, et plus élevée que dans la Flandre belge.

Source WIKIPEDIA